HISTORIQUE  du  CFPOAF

 

     L’association doit son existence au Maestro LOUIS LUNAZZI qui la fonda le 31 juillet 1963 avec le soutien de musiciens éminents, et émérites, tels que Messieurs :

Albert REILLAC, Compositeur, pianiste, accordéoniste, auteur de méthodes pour accordéon ;
Denis TUVERI, trompettiste, accordéoniste, bandonéoniste, aussi célèbres que talentueux entre autres, et auxquels vinrent s’adjoindre des personnalités aussi prestigieuses que le
Commandant Félix BOYER, chef de musique de la Garde Républicaine Française, musicologue et membre permanent du jury de la confédération musicale de France ;
Gaston DOERFLINGER, Professeur et Chef d’orchestre ;
Tino PRATI, Professeur et Compositeur, auteur de méthodes d’accordéon ;
Primo QUAÏA, Professeur, Compositeur, éditeur ;
Primo CORCHIA, vedette de l’accordéon ainsi que du bandonéon, Compositeur, éditeur ;
et par la suite Mesdames :
Danielle PAULY, accordéoniste vedette du disque de la télévision et de la radio, Professeur, Compositeur ;
Madame la Colonel Jacqueline RAVOT, accordéoniste mélomane.

     Aussi, le meilleur hommage pouvant être rendu à celui qui nous a tracé une voie originale tient dans cet article, paru dans le bulletin semestriel du CFPOAF N° 15 de décembre 1989, et qui fut signé de la main de son successeur Guy VIVIER :

     « Le Président – Fondateur de notre Association, Monsieur LOUIS LUNAZZI, n’est plus. Son décès est survenu le samedi 7 octobre 1989 alors que, dans sa 89ème année, il coulait une paisible retraite dans sa maison de COSNE – sur – Loire.

     Lorsqu’il décida de créer une association Nationale en 1963, après avoir collaboré à l’accordéon – club de France aux cotés de Monsieur Max FRANCY, en tant que Président du jury de ses concours, il l’intitula : » CENTRE PEDAGOGIQUE de L’ ACCORDEON de FRANCE », nous étions en juillet .Deux ans plus tard, au mois d’octobre, il décida d’en modifier le titre qui devint : » CENTRE FEDERAL et PEDAGOGIQUE de L’ ACCORDEON de FRANCE ». Ce n’est qu’en octobre 1984 que son successeur, votre serviteur, deux après sa nomination, prendra l’initiative de l’actuelle dénomination, avec pour sigle : C. F. P. O. A. F.

     Cet ancien résistant, qui vit défiler bien des élèves dans son logis Parisien, au 4ème étage du 12 passage Saint – Pierre AMELOT, 75011 – PARIS ( métro Oberkampf  ), a eu une vie bien remplie, jugez – en :

     Né le 26 Août 1901, à TREVES en ALLEMAGNE, non loin de la frontière Française, il sera ensuite naturalisé Français. Violoniste de formation, mais également accordéoniste ( touches piano ), il fit ses études avec l’éminent Professeur Raymond PECH. Durant sa jeunesse, la musique le fit bourlinguer en ITALIE du nord, mais aussi à PRAGUE en TCHECOSLOVAQUIE et BUDAPEST en HONGRIE, servit en cela par l’avantage d’être trilingue ( Italien, Allemand, Français).
     De 1926 à 1929, il est directeur de l’harmonie municipale de CROUY dans le département de l’aisne.
      Puis de 1929 à 1939, la décennie le voit Directeur de la société accordéoniste SOISONNAISE .
      De 1930 à 1934, on le retrouve, toujours à SOISSONS, Professeur d’ ITALIEN à l’institut »La Croix ».
     En 1943, il devient membre de la Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique ( SACEM )en signant pouvoir le 22 Novembre.
     1949 le retrouve membre du jury international au Festival de LONDRES en GRANDE – BRETAGNE.
     L’année suivante, en 1950, il obtient le diplôme de l’association des Accordéonistes Américains ( A.A.A. fondée en 1938 ) sous le numéro 457 en date du 10 Novembre. Il sera aussi délégué de la confédération musicale des ETATS – UNIS pour la France.
     Puis viennent trois dates capitales, puisqu’il est le membre représentant la France au jury international de la Coupe Mondiale de l’Accordéon ( CIA ) à BRUXELLES ( BELGIQUE ) en 1958, à PALANZA ( ITALIE ) en 1961, et PRAGUE ( TCHECOSLOVAQUIE ) en 1962.
Cette même année 1962 le met à l’honneur puisqu’il se voit décerner la « Médaille de la ville de PARIS ».
     Au mois de Mai 1968, alors que la France est en pleine effervescence, il se voit attribuer médaille et diplôme par la Confédération Musicale de France ( CMF ) pour récompenser 20 ans de Direction Orchestrale et de Sociétés.
     Professeur de Musique et Compositeur membre définitif de la SACEM ( les membres définitifs constituant grosso modo un très petit nombre, environ 3 %, ayant la faculté de jouir des avantages de la SACEM, dont la mutuelle et une retraite décente ) Louis LUNAZZI nous laissera de nombreux témoignages de son activité créatrice.
     Auteur de divers ouvrages d’enseignement musical, d’ œuvres pour sociétés, bien que possédant sa propre édition » PARIS – AMELOT », il sera édité chez diverses éditions étrangères telles que : RICORDI ( ITALIE ), M.A.P. ( GRANDE–BRETAGNE ), etc…
Il composera essentiellement pour accordéon au moyen de divers soli, quatuors, et éditera une méthode bilingue ( Français / Italien ) en 1964. Il réalisera ainsi de nombreux recueils d’arrangements de musique symphonique destinés à l’accordéon.
     Cet épicurien, qui fut doté d’une grande force physique possédait, derrière une apparente froideur, des qualités humaines et de cœur indéniables cohabitant parfaitement avec sa rondeur bonhomme.
Je garderai, j’entretiendrai personnellement le souvenir plein de gratitude envers l’ami, le confident, homme pragmatique, philatéliste à ses heures pour qui le secret de la convivialité résidait dans une rencontre impromptu au comptoir accompagnée du traditionnel petit verre de vin de sancerre blanc. Aussi, cher Monsieur LUNAZZI, permettez–moi de penser une fois de plus et de fredonner : Ce n’est qu’un au revoir… ».

 

_
 
Guy  VIVIER,  Président   C.F.P.O.A.F,   c'est :

 

  1. Un professeur de musique (diplômé de l'université de LESHAN - SICHUAN, CHINE )( consultant de l’école YONGTAI de PEKIN, CHINE ), un concertiste, un compositeur, un auteur, un arrangeur, un humoriste, un poète et un romancier.
  2. Un président d’associations : «centre fédéral et pédagogique de l’orgue et de l’accordéon de France» ( association jumelée à l’école YONGTAI de PEKIN, l’une des dix meilleures de CHINE ), «mélomane-club Argenteuillais».
  3. Un membre de la SACEM ( société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique), SPEDIDAM ( société de perception et de distribution des droits des artistes-interprètes de la musique et de la danse ) ,CATA ( association des professeurs d’accordéon de chine ).
  4. Un membre diplômé de A.A.A.( association des accordéonistes Américains-U.S.A.-), A.T.G.( association des professeurs d’accordéon - U.S.A.- ), A.S.A.(société de l’accordéon d’AUSTRALIE ), académie de musique Jean-Sébastien Bach ( VENEZUELA ).
  5. L’organisateur d’un concours international de piano, accordéon, orgue électronique.
  6. Un producteur de musique ( disques, partitions, cassettes ) sous le label « le Vivier à
    musique ».
  7. Un producteur littéraire sous le label « Le Vivier littéraire ».
  8. Des récitals et / ou concerts en GRANDE -BRETAGNE, SUISSE, SUEDE , U.S.A.,VENEZUELA , HONG-KONG, ALGERIE, RUSSIE, AUTRICHE, SINGAPOUR, NOUVELLE - ZELANDE, CHINE, AUSTRALIE.
  9. Des T.V. shows en SUEDE, VENEZUELA, CHINE dont HONG-KONG, U.S.A.
  10. Des émissions de radios : U.S.A ( NPR ), SUEDE, CHINE ( SHANGHAI, BEIJING, ), ALLEMAGNE et FRANCE ( environ 50 ).
  11. Des compositions musicales publiées en ALLEMAGNE, GRANDE-BRETAGNE, CHINE, ITALIE, SUISSE, FRANCE.
  12. Des articles, commentaires et publications musicales dans des magazines spécialisés en AUSTRALIE, ISLANDE, SUISSE, U.S.A., FRANCE.
  13. Des musiques écrites et enregistrées pour des téléfilms Français.
  14. Des insertions dans des livres renommés tels : QUID, GUINNESS DES RECORDS, WHO’ S WHO music, HISTOIRES D’ACCORDEONS ( Didier Roussin ), et la NUIT DE L’ACCORDEON ( Dany Maurice ), SOLEIL ACCORDEON ( Dany Maurice ), PLANETE ACCORDEON ( Dany Maurice ).
  15. Des chiffres aussi, soit en 2011 : 150 chansons,1 comédie musicale, 2 suites pour orchestre ( 3 en instance )( à paraître), 17 livres ( romans, tragédie, satires, poésies, et 10.000 contrepèteries )( à paraître), 1600 poèmes env., 2250 compositions musicales jazz, classique, variété, ethnique, folk, musette, pour piano, orgue à tuyaux et orgue électronique, accordéon standard et accordéon free bass, bandonéon, guitare classique et guitare électrique.
  16. Le 24 février 2010, parution au journal officiel de la dissolution de l'association C.F.P.O.A.F.


MENU  /  ACCUEIL
_